Surpêche, prises accessoires. Il n’est pas rare que ces termes soient mentionnés lorsqu’on parle de pêche. Le changement climatique peut désormais être ajouté à cette liste. Il y a longtemps que l’on ne discute plus la nécessité de rendre la pêche plus durable : laisser suffisamment de poissons dans l’océan, respecter la nature autour et sous l’eau, et protéger les espèces menacées. Cependant, de nombreux consommateurs ne semblent pas réellement savoir ce que signifie “poisson durable”. C’est pourquoi, au cours de la Semaine de la Pêche Responsable, les labels MSC et ASC mettront “Une belle histoire dans votre assiette”. Pendant cette semaine – du 27 septembre au 3 octobre – ces labels montreront l’impact qu’ils ont sur la nature, le développement économique et les communautés locales.

La part de surpêche augmente

Selon une récente recherche menée par plusieurs instituts scientifiques, la consommation mondiale de produits à base de poisson doublera d’ici 2050. Une “révolution alimentaire bleue” (Blue Food Revolution) doit contrer les problèmes environnementaux et la malnutrition. Pour MSC et ASC, cela souligne la nécessité d’opter pour la durabilité et la responsabilité. Dans le secteur de la pêche, la part “poisson durable ou responsable” augmente régulièrement : près d’un cinquième du poisson porte désormais un label durable ou responsable. Malheureusement, la part de la surpêche augmente presque aussi rapidement. L’aquaculture responsable contribue également à alléger la pression sur les stocks de poissons sauvages, mais elle est confrontée à ses propres défis, tels que la pollution de l’eau et les mauvaises conditions de travail. Hidde van Kersen, directeur de MSC Benelux déclare: “La part de poisson durable augmente régulièrement, mais la surpêche aussi. Selon l’Organisation des Nations Unies FAO, en 1990, 18 % des stocks de poissons étaient surexploités. Ce chiffre est aujourd’hui passé à 35 %. C’est donc clair : Il faut choisir le durable et le responsable.

Pérennisation, proche et au loin

Cette Semaine de la Pêche Responsable se penche, aussi bien en ligne et qu’au supermarché, sur les histoires que le MSC et l’ASC rencontrent dans leur mission d’amélioration et de pérennisation de la vie marine, non seulement près de chez nous, comme en Zélande ou dans la mer des Wadden, mais aussi ailleurs dans le monde, comme en Norvège ou en Équateur. La nécessité d’aller vers le durable et le responsable est reconnue dans le monde entier. Sarah Hennin, Market Development Manager Belgique chez ASC : “La consommation mondiale de poisson et de crustacés est en hausse. Le poisson issu de l’aquaculture aide à combler la différence avec la quantité disponible de poisson sauvage, mais cette solution doit être mise en œuvre de manière responsable. Dans le cas contraire, l’aquaculture peut créer des problèmes, tant sur le plan environnemental que social. L’ASC constate que le nombre de fermes aquacoles responsables augmente rapidement : ces producteurs prennent leurs responsabilités à cœur en choisissant consciemment de minimiser leur impact social et environnemental. Pendant la Semaine de la Pêche Responsable nous collaborons avec plus de 20 partenaires différents, issus de tous les secteurs, pour montrer l’impact positif de l’aquaculture responsable.”

Certification indépendante

Afin d’éviter la surpêche et de réduire l’impact sur la nature et l’environnement, les consommateurs peuvent opter pour des labels de qualité pour le poisson sauvage (MSC) mais aussi pour le poisson d’élevage (ASC) comme ligne directrice. Chaque année, une certification scientifiquement étayée et délivrée de manière indépendante détermine si un poisson peut porter ces labels de qualité. Les résultats sont impressionnants : lorsque nous faisons plus souvent un choix durable et responsable, les régions du monde entier en bénéficient, les stocks de poissons s’améliorent et le monde sous-marin se reconstitue.

Note aux rédacteurs

Pendant la semaine du poisson conscient, l’ASC, le MSC et leurs partenaires publient des témoignages du monde entier en ligne et dans les supermarchés. Un dossier de presse est également disponible pour les journalistes :

Publié le
Thursday, 23 September 2021
×
×
Confidental Infomation