Les crevettes

Les crevettes occupent une place importante dans beaucoup de cuisines nationales, et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. Aussi polyvalentes que délicieuses, elles se prêtent à toutes sortes de recettes (consultez notre page de recettes si vous ne nous croyez pas !) Mais que savez-vous exactement de ces crustacés, de leur impact et de la façon dont ils sont cultivés ? Lisez la suite pour en savoir plus…

Cinq grandes catégories commerciales de crevettes sont labellisées ASC : la crevette à pattes blanches (Litopenaeus vannamei), la crevette géante tigrée (Penaeus monodon), la crevette glissante (Metapenaeus ensis), la crevette banane (Penaeus merguiensis) et la crevette blanche des Indes (Fenneropenaeus indicus).

Différentes espèces de crevettes

Dans la nature

La crevette à pattes blanches vient de l’est du Pacifique, entre le Mexique et le nord du Pérou, mais se concentre surtout dans les eaux d’Amérique centrale à des profondeurs allant jusqu’à 20 mètres. La crevette adulte vit et se reproduit en haute mer, les post-larves migrant vers le littoral, où elles grandissent dans les lagunes saumâtres, les estuaires et les ceintures de mangroves.

La crevette géante tigrée vit au large des côtes d’Australie, d’Asie du Sud-Est, d’Asie du Sud et d’Afrique de l’Est. Elle ne devient mâture et se reproduit que dans des habitats marins tropicaux, grandissant dans des estuaires, des lagunes ou des zones à mangroves. Souvent enfouies dans le sable en journée, ces crevettes émergent la nuit pour chercher de la nourriture.

La crevette glissante est commune dans le bassin Indo-Pacifique, dans les eaux au large de l’Indonésie, de la Malaisie, du Viêt Nam, de la Thaïlande, de la Chine, du Japon, de la Corée du Nord et du Sud, des Philippines, de l’Australie et de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Elle privilégie les eaux saumâtres et vit à des profondeurs pouvant aller jusqu’à 95 mètres.

Les crevettes bananes se répartissent du golfe Persique au nord de l’Australie, en passant par la Thaïlande, Hong Kong, les Philippines, l’Indonésie, la Nouvelle-Guinée et la Nouvelle-Calédonie. Elles atteignent 25 cm de longueur, pèsent jusqu’à 75 grammes et vivent à des profondeurs de 3590 mètres.

Les crevettes blanches des Indes se trouvent dans le bassin Indo-Pacifique, de l’Afrique de l’Est au nord de l’Australie, en passant par l’Inde, la Malaisie, l’Indonésie et la Chine du Sud. La crevette adulte atteint une longueur d’environ 22 cm et vit sur les fonds marins jusqu’à une profondeur de 90 mètres. Les premières étapes de leur développement ont lieu en mer ; les larves migrent ensuite vers les estuaires.

Eleveur de crevettes

L’élevage de crevettes

En 2020, le commerce mondial de crevettes était estimé à 28 milliards USD par an. Un marché lucratif où l’aquaculture joue un rôle important. Les crevettes d’élevage représentent 55 % de la production mondiale, composée à environ 80 % de crevettes à pattes blanches et de crevettes géantes tigrées.

Les premières tentatives réussies d’élevage de crevettes datent de 1973, entrainant un rapide essor de l’aquaculture de crevettes au cours des deux décennies suivantes. Cette croissance est interrompue au milieu des années 2000 lorsque éclatent d’importantes épidémies, qui entament la confiance du grand public.

Le WWF a commencé à travailler sur des pratiques d’élevage durable de crevettes en 1994, a formé le dialogue multipartite sur l’aquaculture de la crevette en 2007 et a rédigé le Référentiel Crevette pour l’ASC en 2014. Ces efforts ont contribué à améliorer les normes de production dans le monde.

Tous les élevages de crevettes certifiés ASC doivent adhérer à un référentiel rigoureux pour minimiser les risques de maladies. Un plan de santé doit également être développé et implémenté. L’utilisation d’antibiotiques et de médicaments prophylactiques est interdite. Les traitements médicamenteux sont soumis à des conditions strictes et doivent uniquement viser le bien-être animal.

L’élevage de crevettes a évolué d’une activité traditionnelle à petite échelle concentrée dans l’Asie du Sud-Est en une industrie d’envergure mondiale. Aujourd’hui, environ 75 % des crevettes d’élevage viennent d’Asie, en particulier de Chine et de Thaïlande. L’Indonésie, l’Inde, le Viêt Nam, le Brésil, l’Équateur et le Bangladesh sont également des producteurs importants.

Il existe trois formes d’élevage principales : la pratique extensive, la pratique semi-intensive et la pratique intensive, correspondant respectivement à des densités de population basses, moyennes et élevées. Dans les trois systèmes, les crevettes se nourrissent d’aliments naturellement présents dans l’eau, complétés d’un régime spécial.

Le grossissement extensif de la crevette à pattes blanches se pratique majoritairement dans les pays d’Amérique latine, dans des zones de marée où le pompage d’eau ou l’aération sont minimes ou nuls.

Les élevages intensifs se situent dans les eaux sans marée, où les étangs peuvent être entièrement vidangés et asséchés avant chaque ensemencement. Ce système de culture est largement pratiqué en Thaïlande, dans les Philippines, en Malaisie et en Australie.

Répercussions de l’élevage de crevettes

L’élevage de crevettes et son essor rapide dans les années 70 et 80 ont causé de graves problèmes environnementaux, en particulier le défrichement de mangroves au profit d’élevages. Le référentiel ASC s’attaque à ce problème en prévenant l’exploitation de fermes dans des habitats vitaux.

Pour que l’alimentation de crevettes n’ait pas d’impact négatif sur l’environnement, le référentiel ASC impose aux fermes des limites strictes à l’utilisation de poissons sauvages, ainsi qu’une traçabilité complète remontant à une source certifiée ou responsable de poissons sauvages, d’huile de palme et de soja.

Qualité/pollution de l’eau

Les élevages de crevettes certifiés ASC doivent mesurer à intervalles réguliers divers paramètres de qualité de l’eau (niveaux d’azote, de phosphore et d’oxygène), qui doivent rester dans des limites fixes. Toute l’eau résiduelle doit être traitée et le déversement de boue est interdit.

Biodiversité

Les élevages de crevettes certifiés ASC réduisent l’impact sur l’écosystème par la restauration partielle de la forêt de mangroves perdue et en évitant toute exploitation dans des habitats vitaux. L’élevage de crevettes se concentrant souvent dans des zones du littoral, une barrière permanente doit séparer la ferme et la côte pour ne pas affecter les écosystèmes des eaux côtières.

Responsabilité sociale

Les éleveurs de crevettes doivent exercer leur activité d’une manière socialement responsable. La responsabilité sociale implique de dispenser au personnel une formation adéquate concernant la santé et la sécurité, mais également de le rémunérer et de le traiter correctement. Elle impose également des relations de bon voisinage et une communication proactive vis-à-vis des populations locales.

Toutes les fermes certifiées ASC offrent des environnements de travail sûrs et équitables, où le personnel perçoit un salaire raisonnable suivant des heures de travail réglementées.

Cuisiner les crevettes

Les crevettes sont pauvres en graisses, riches en protéines et faciles à digérer. Elles se cuisent en quelques minutes et sont largement utilisées dans nombre de cuisines du monde, où leur saveur et leur texture sont grandement appréciées. Pour la cuisson, les crevettes peuvent être décortiquées ou non. Les carapaces sont souvent utilisées séparément pour obtenir un délicieux bouillon.

Délicieuses crevettes au curry

L'élevage responsable de la crevette

×
×
×
Confidental Infomation